p-1-6-soft-skills-you-need-to-succeed-at-work.jpg

5 compétences générales dont vous avez besoin pour réussir au travail


Ce n’est pas un secret que les compétences interpersonnelles sont la voie de l’avenir. En fait, il est probable qu’ils définiront votre avenir. Une enquête mondiale sur LinkedIn réalisée en 2018 auprès de 4000 professionnels a conclu que «la formation aux compétences non techniques est la priorité numéro un.»

Pourquoi? Les compétences générales – souvent appelées intelligence émotionnelle ou EQ – nous distinguent. Selon un rapport LinkedIn de 2015, les personnes ayant un QE élevé gagnent en moyenne 29 000 $ de plus que leurs homologues non émotionnellement intelligents. L’essentiel, c’est que vous vous épanouirez sur le marché du travail si vous avez de solides compétences interpersonnelles. Bien qu’il existe un large éventail de compétences pouvant être appelées «relations interpersonnelles», les cinq suivantes sont absolument essentielles:

1. Respect

Il est facile de s’imprégner de notre travail (ou de nous-mêmes) et d’oublier la courtoisie commune, mais faire preuve de respect envers les autres est essentiel pour développer des relations personnelles. Lorsque vous êtes en réunion – ou n’importe où ailleurs, vraiment – attendez que les gens finissent ce qu’ils disent avant de vous faire entendre. Remerciez les autres lorsqu’ils ont partagé une idée, reconnaissez leur contribution et construisez-la. Si vous dirigez la réunion, reconnaissez la présence de chacun en invitant les commentaires de chaque personne et en les remerciant d’avoir participé.

Une autre façon de transmettre le respect consiste à se présenter à l’heure pour les rendez-vous et les réunions. (Et si vous venez en retard à une réunion, n’essayez pas de la justifier en disant: «J’ai eu une réunion avec notre président» ou «Je suis resté coincé dans la circulation». Présentez-vous à l’heure.)

2. Intérêt

A peine sorti étude par Globant révèle que 48% des employés se sont sentis gênés parce qu’ils ne connaissaient pas le nom d’un collègue. Cela va sans dire, mais faites un point pour apprendre les noms de vos collègues (même s’ils travaillent dans d’autres départements ou bureaux) et les utiliser. Une fois que vous apprenez à connaître quelqu’un, rappelez-vous ce qu’il vous a dit. Si quelqu’un a fait une grande présentation ou a un événement familial, ne laissez pas cela vous échapper. Renseignez-vous à ce sujet et assurez-vous d’en parler davantage que de vous-même.

3. Focus

L’une des meilleures façons de vous assurer de rester concentré sur la personne avec laquelle vous parlez est de ranger votre téléphone et d’utiliser le langage corporel pour rester centré sur l’autre personne. Regardez les autres directement dans les yeux et alignez votre corps avec le leur. Les expressions faciales peuvent également montrer que vous êtes concentré. Ces types de signaux du langage corporel montreront que vous faites attention, ce qui vous aidera également à rester connecté.

4. Écoute

L’écoute est un art délicat, mais il existe trois façons simples d’écouter: physiquement, mentalement et émotionnellement. L’écoute physique signifie observer le langage corporel des autres et réagir en conséquence. Si quelqu’un a les sourcils froncés ou les bras fermés, sachez que vous ne parvenez pas à passer au travers et relancez la conversation.

L’écoute mentale implique de se connecter avec ce que les autres pensent et de chercher à aller au cœur de ce qu’ils disent. Alors demandez: «Pensez-vous que nous devrions lancer ce programme? Dis m’en plus.”

L’écoute émotionnelle signifie écouter ce que les autres ressentent et montrer que vous comprenez et que vous vous souciez de vous. Vous pourriez dire à un membre de l’équipe: “Vous sentez-vous à l’aise avec cette tâche?” Ou: “Avez-vous apprécié la conférence?” Évitez le plus générique, “Comment ça se passe?” (Ce cliché est obligé d’inciter les autres à répondre avec un cliché qui leur est propre: “Pas mal.”)

5. L’amour

Bien qu’il soit rare pour nous de penser à l’amour au travail, il y a absolument des raisons de le faire. Sigal Barsade, professeur de gestion à la Wharton School, écrit sur l’importance de «l’amour compagnon» au bureau. Elle entend par là «des sentiments d’affection, de compassion, de compassion et de tendresse pour les autres».

«Les employés qui ont déclaré appartenir à une culture plus forte de l’amour compagnon avaient plus de satisfaction au travail, plus d’engagement et une plus grande responsabilité personnelle», dit-elle, étude dans laquelle elle et ses collègues chercheurs ont interrogé 3 200 employés dans sept industries.

Nous devons tous faire preuve de compétences interpersonnelles qui transmettent la chaleur et l’affection que nous conférons à nos autres relations clés. Cela signifie dire aux autres quand ils ont fait quelque chose de bien, en utilisant le mot «amour» comme dans «J’aime le travail que fait votre équipe» ou «J’aime votre idée». Et montrez votre amour en étant affectueux et attentionné – offrez de petits cadeaux pour les réalisations, rendez les réunions joyeuses et concentrez-vous sur la recherche de moments de compassion.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Articles similaires

Autres Articles